The Grand Budapest Hotel

Dans les années 1960, un romancier se rend dans un ancien hôtel de luxe d'Europe centrale. Il y fait la connaissance de Zero, le propriétaire, qui lui raconte sa vie… En 1932, Zero est un jeune garçon d'étage, qui assiste le distingué M. Gustave, le concierge. Un jour, ce dernier reçoit en héritage d'une maîtresse un fameux tableau. Mais la famille de la morte refuse de lui laisser. Avec l'aide de Zero, Gustave décide alors de voler l'œuvre.

The Grand Budapest Hotel - l'affiche du film

Infos sur le film

  • Date de sortie : 26 février 2014
  • Réalisateur : Wes Anderson
  • Genre : Comédie Drame

Principaux acteurs et actrices au casting

F. Murray Abraham (Mr. Moustafa)

Ralph Fiennes (M. Gustave)

Tony Revolori (Zéro)

Mathieu Amalric (Serge X.)

Synopsis

Le film retrace les aventures de Gustave H, l’homme aux clés d’or d’un célèbre hôtel européen de l’entre-deux-guerres et du garçon d’étage Zéro Moustafa, son allié le plus fidèle.La recherche d’un tableau volé, oeuvre inestimable datant de la Renaissance et un conflit autour d’un important héritage familial forment la trame de cette histoire au coeur de la vieille Europe en pleine mutation.

The Grand Budapest Hotel - photo du film

Ils en parlent : les avis dans la presse cinéma


Reparti de Berlin avec un grand prix du jury dans une poche à breloques pas assez chargée à notre goût, le texan europhile signe là, toutes proportions non gardées, sa chapelle Sixtine personnelle.

A voir à lire

Un merveilleux tourbillon de péripéties, d'humour, d'idées et de comédiens survoltés. Un film d'une élégance folle.

Programme.tv

L’imminence de la guerre et l’ombre du nazisme donnent une résonance par­ticulièrement émouvante à la futilité dandy du héros, qui est aussi, bien sûr, celle de Wes Anderson. La grande tenue de M. Gustave, son extrême politesse, son excentricité sexuelle (« Je couche avec tous mes amis ! »), le nuage de parfum qui l’entoure (L’Air de panache, en français dans le texte), autant de remparts dérisoires contre la brutalité en marche.

Télérama

Une variation hilarante, poétique et poignante sur la Vieille Europe, portée par un casting en état de grâce. Chef d'œuvre. 

Ecran large

Sous les atours de récit d’aventures endiablées entre Tintin et Indiana Jones, la réflexion complexe d’un grand styliste sur son art.

LesInrocks

Comme souvent chez Anderson, le film commence par prendre son temps – parfois un chouia trop – pour s'accélérer petit à petit et finir en feu d'artifice virtuose.

L'Express

À la fois prolongement, intensification et mise à l’épreuve du cinéma de son réalisateur, Grand Budapest Hotel s’avère non seulement valoir pour lui-même, mais aussi pour la curiosité qu’il créé quant à comment Wes Anderson parviendra à donner suite à ce geste aussi épuisant que revitalisant.

Critikat

Le cinéaste américain Wes Anderson signe son chef d’œuvre avec ce film en forme de poupées russes, croisement ultime entre l’univers de Stefan Zweig et les comédies d’Ernest Lubitsch. Chaussez vos skis.

Paris Match

Wes Anderson signe un véritable petit bijou exceptionnellement enchanteur, d’une inventivité extraordinaire et d’un charme renversant.

Le Blog du Cinéma


Bande-annonce

Offrez-vous The Grand Budapest Hotel en Blu-ray/DVD au meilleur prix avec notre partenaire Amazon :

Sources : Allocine, Programme.tv

Alexandre P. Auteur