Maléfique : la Belle au bois dormant

Protectrice d'un royaume magique, Maléfique a été trahie par son amour de jeunesse, Stéphane, devenu le roi des humains. Pour se venger, elle s'invite au baptême d'Aurore, la fille de Stéphane, et jette un sort au bébé. Le jour de ses 16 ans, elle s'endormira à jamais. Espérant contrer la malédiction, le roi confie sa fille à trois fées chargées de l'élever en secret. Maléfique regarde Aurore grandir de loin et s'attache peu à peu à elle.

Maléfique - l'affiche du film

Infos sur le film

  • Date de sortie : 28 mai 2014
  • Réalisateur : Robert Stromberg
  • Genre : Fantastique

Principaux acteurs et actrices au casting

Elle Fanning (Princesse Aurore)

Angelina Jolie (Maléfique)

Sharlto Copley (Roi Stéphane)

Sam Riley (Diaval)

Synopsis

Maléfique est une belle jeune femme au coeur pur qui mène une vie idyllique au sein d’une paisible forêt dans un royaume où règnent le bonheur et l’harmonie. Un jour, une armée d’envahisseurs menace les frontières du pays et Maléfique, n’écoutant que son courage, s’élève en féroce protectrice de cette terre. Dans cette lutte acharnée, une personne en qui elle avait foi va la trahir, déclenchant en elle une souffrance à nulle autre pareille qui va petit à petit transformer son coeur pur en un coeur de pierre. Bien décidée à se venger, elle s’engage dans une bataille épique avec le successeur du roi, jetant une terrible malédiction sur sa fille qui vient de naître, Aurore. Mais lorsque l’enfant grandit, Maléfique se rend compte que la petite princesse détient la clé de la paix du royaume, et peut-être aussi celle de sa propre rédemption…

Maléfique - photo du film

Ils en parlent : les avis dans la presse cinéma


Sans être déplaisant, un Disney qui n’apporte rien de nouveau au genre, revisitant correctement La Belle au bois dormant en ciblant l’émerveillement des plus jeunes et de ceux qui ont gardé une âme d’enfant.

A voir à lire

Maléfique est un film ambivalent… Où la surface hideuse masque une profondeur rafraîchissante.

Le Blog du Cinéma

Il était (encore) une fois une sorcière de légende : hardiment coiffée de mégacornes (de bouc), plus altière et pince-sans-rire que jamais, Angelina Jolie nous la joue ­maléfique-mais-pas-trop. Dans ce conte luxuriant inspiré de La Belle au bois dormant, le vrai méchant n'est pas celui qu'on croit, et les sorcières sont parfois d'ex-naïves au coeur brisé. A ce ­détail près, le film, produit par Disney, est un hommage visuel appuyé à la version animée de 1959. Tout y est : costumes, ­châteaux, forêts hérissées d'épines et maison pittoresque nichée dans une clairière… Une ­réjouissante et ludique variation sur le même thème.

Télérama

Une relecture spectaculaire de La Belle au bois dormant. Angelina Jolie s'y montre juste et émouvante.

Programme.tv

Véhicule pour la superstar Angelina Jolie, Maléfique lui doit toute sa force. Pour quiconque survivra à une débauche d'effets spéciaux indigeste, au service d'une réécriture très classique, la maigre mais intéressante consolation d'une lecture moins bête que prévue.

Ecran large

On espérait une surprise et c’est ainsi un produit ultra calibré qui déboule. Pas l’événement attendu mais une adaptation timide et bien emballée. Curieusement, on peut y croiser Sam Riley et Juno Temple, deux acteurs abonnés au cinéma indépendant plus radical. Sharlto Copley fait aussi partie de l’équipe et à vrai dire, son roi gangréné par la folie d’une vengeance sourde, fait son petit effet. Tous ces acteurs tentent d’exister face à Angelina Jolie, la star incontestable du long-métrage. Maléfique est dédié à son actrice principale. Son charisme assure au personnage une présence certaine, mais encore une fois, cela ne va pas beaucoup plus loin.

On rembobine


Bande-annonce

Offrez-vous Maléfique en Blu-ray/DVD au meilleur prix avec notre partenaire Amazon :

Sources : Allocine, Programme.tv

Alexandre P. Auteur