Game Boy : tout savoir sur la première console de jeu vidéo digne de ce nom

La rédaction vous propose une rétrospective de la console phare des années 90 : la (le ?) Game Boy. Nous allons revenir sur l’histoire de la console portable Nintendo jusqu’à l’arrivée de ses déclinaisons, notamment les Game Boy Color et Game Boy Advance. On sent que votre âme de rétrogamer pourrait bien approuver ce dossier… Alors c’est parti !

La révolution jeu vidéo des années 90

Commercialisée en France en 1990, la Game Boy de Nintendo est encore aujourd’hui considérée comme la première véritable console portable de jeu vidéo. La grande nouveauté de l’époque, qui participa grandement à son succès, fut les dimensions miniatures de la machine qui permirent à tous les joueurs de la transporter facilement en poche. Dotée d’une prise en main simple, intuitive et efficace, avec une durée de vie remarquable, il n’en fallait pas moins pour que la Game Boy marque toute une génération.

La Game Boy originale de 1990.

Caractéristiques techniques

  • Processeur : 8-bit Sharp z80 à 4,194 304 MHz
  • Mémoire RAM : 8 Ko
  • RAM Vidéo : 8 Ko
  • Affichage : 160×144 en 4 nuances de gris
  • Sprites : jusqu’à 40 simultanément (8×8 ou 8×16 pixels)
  • Ecran : 2,6 pouces LCD 4,7 × 4,3 cm
  • Son : stéréo gauche ou droite
  • Alimentation : 4 piles AA
  • Cartouches de jeux (Mémoire de masse) : de 32 Ko à 8 Mo
  • Dimensions : 148 × 90 × 32 mm
  • Poids : 220g

Quelles sont les déclinaisons de la Game Boy ?

Plusieurs déclinaisons successives de la Game Boy originale ont vu le jour pour relancer les ventes en améliorant les performances, le design et l’autonomie de la console portable. En voici la liste par ordre d’apparition chronologique :

  • la Game Boy Pocket qui fut lancée le 21 juillet 1996 au Japon.
  • la Game Boy Color (118,69 millions d’unités vendues en incluant les ventes de la Game Boy première du nom) qui débarqua sur le marché français en 1998 (Cocorico). Au programme : des performances revues à la hausse (processeur, mémoire), une meilleure autonomie et surtout, comme son nom l’indique, un écran permettant l’affichage de 56 couleurs simultanées. Le gros point fort de la machine : la rétrocompatibilité avec les jeux de la Game Boy originale, ce qui permit de redécouvrir des titres phares en couleur.
  • la Game Boy Light qui fut commercialisée uniquement au Japon le 14 avril 1998.
  • la Game Boy Advance (81,51 millions d’unités vendues) qui vit le jour le 22 Juin 2001 en France. L’objectif pour Nintendo étant de redonner une seconde vie à sa machine historique, en prenant le pari d’un design original et novateur. Avec son processeur 32 bits, la Game Boy Advance devint à sa sortie la console portable la plus puissante du marché. La Nintendo DS prit le relai de la console en 2005.
  • la Game Boy Advance SP (43,57 millions d’unités vendues) qui arriva en 2002 proposa une redéfinition design avec un aspect rabattable via un clapet. La version SP de la GBA proposait également un écran 3″ TFT avec éclairage intégré.
  • la Game Boy Micro (2,42 millions d’unités vendues) qui signa la dernière version de la Game Boy, fut lancée fin 2005.
Les différentes versions de la Game Boy (de haut en bas et de gauche à droite : Game Boy, Game Boy Pocket, Game Boy Color, Game Boy Advance, Game Boy Advance SP, Game Boy Micro).
Source : Wikipédia

Combien coûte une Game Boy ?

Le site PriceCharting indique un prix moyen pour la console de jeu Game Boy originale (prix Loose) autour des 45 dollars (39 euros environ) – suivant ses coloris – en octobre 2021 et une moyenne pour les jeux licenciés s’établissant à 21,72 dollars (soit 18,79 euros). Version plus rare de la console portable, la Game Boy Light est cotée 137 dollars (118,50 euros).

Parmi les jeux Game Boy les plus cotés à l’argus, on retrouve : Spud’s Adventure à 411,76 dollars, Amazing Tater à 361,26 dollars ou encore Toxic Crusaders à 339,99 dollars.

A noter que la Game Boy Caméra (en version dorée) est un accessoire très convoité dont la cote atteint les 577 dollars (2022 dollars en état CIB – « Complete In Box » – c’est à dire avec notice et dans sa boîte d’origine !)

La Game Boy Caméra en version dorée (Gold).
Evolution du prix moyen des jeux Game Boy licenciés.
Source : PriceCharting.com

Combien coûte une Game Boy Advance ?

Le site PriceCharting indique un prix moyen pour la console de jeu Game Boy Advance, dans son coloris indigo (prix Loose) de 59,27 dollars (51,27 euros) en octobre 2021 et une moyenne pour les jeux licenciés s’établissant à 16 dollars (soit 13,84 euros).

Parmi les jeux Game Boy Advance les plus prisés sur le marché de l’occasion, on retrouve : Pokemon LeafGreen Version (dans sa version « not for resale ») à 850 dollars, Pokemon FireRed (« not for resale ») à 513,15 dollars et Ninja Five O à 404,82 dollars.

Evolution du prix moyen des jeux Game Boy Advance licenciés.
Source : PriceCharting.com
Alexandre Auteur