Joueuses de jeu-vidéoCe début d’année marque peut être le commencement d’une nouvelle ère vidéoludique ! Il ne se passe plus une semaine sans qu’un projet de nouvelle console ou de tablette dédiée au jeu vidéo ne fasse l’objet d’une annonce. 2013 sera-t-elle marquée par l’avènement du free-to-play, modèle incarné par les projets prometteurs Ouya ou GameStick ? Du côté du marché historique, la tension monte à l’approche du salon de l’E3 qui devrait dévoiler en grande première la nouvelle génération tant attendue des consoles de salon : nouvelles X-Box 720 de Microsoft et PS4 de Sony seront-elles les stars de l’année ? Valve parviendra-t-il à convaincre avec son concept novateur de Steam Box ? La tablette de jeu Edge de Razer et l’UnU de Snakebyte parviendront-ils à trouver leur public ? A n’en pas douter, 2013 promet d’être une année radieuse pour tous les joueurs ! Le Vortex vous propose un petit tour d’horizon des dernières nouveautés en la matière : suivez le guide !

Le marché historique ou la tryptique des constructeurs de consoles de salon Nintendo-Sony-Microsoft

Wii UAprès la révolution du gameplay console apportée par la Wii, Nintendo a frappé le premier en introduisant sur le marché dès novembre 2012 la Wii U, sorte de machine « hybride » ou de « Wii ++ » cumulant les fonctionnalités d’une console de salon à la mobilité des tablettes et introduisant ainsi dans les foyers une nouvelle façon de jouer. En effet, la console peut être utilisée en dehors de sa connexion à un écran de télévision, grâce à la greffe ingénieuse d’un écran tactile sur la manette de jeu qui permet de continuer sa partie en cours sans interruption. Pratique si par exemple votre belle-mère à la fâcheuse habitude de vous chasser du canapé pour regarder sa diffusion hebdomadaire de Dr House...

Mais la véritable attente du public demeure autour de l’arrivée annoncée comme imminente des « monstres de puissance » HD que sont la X-Box 720 Durango et la PS4 Orbis, faisant respectivement suite à la X-Box 360 et à la PS3. Les observateurs du milieu voient même dans le billet du blog de Larry "Major Nelson" Hryb, le directeur en charge du X-Box Live chez Microsoft, un teaser confirmant l’annonce officielle de la X-Box 720 lors de l’E3, le salon mondial du jeu vidéo.

Convention Center E3Le vice-président de Sony Home Entertainment, Hiroshi Sakamoto, vient récemment de confirmer à la presse que la PS4 serait bien annoncée lors de l’E3, voire un peu avant dès le mois de mai. Les rumeurs persistantes font l’état d’une mise en pratique généralisée du Cloud chez les deux constructeurs, entraînant encore plus de dématérialisation dans les contenus proposés. Sony pourrait également en profiter pour enterrer définitivement le marché de l’occasion en mettant en pratique pour sa prochaine console un nouveau brevet qui rendrait chaque jeu lié à un seul compte utilisateur / une seule machine. Reste à voir si les constructeurs parviendront à se mettre d’accord sur ce point polémique, bien loin de faire l’unanimité auprès des joueurs. Les deux machines pourraient également lire des Blu-Ray d'une capacité maximale de 100 Go.

Cette année, l’E3 se déroulera du 11 au 13 juin au Convention Center de Los Angeles. Parions sur quelques révélations croustillantes et de quoi mettre tout le monde d’accord sur la nouvelle génération des consoles ultra HD !

Steam Box : quand un spécialiste du PC tente de jouer les trouble-fête

Steam Box PistonAu-delà d’un nouveau prototype hardware, se cache derrière le concept de la Steam Box une approche plus simple qu’il n’y paraît et plus globale n’ayant à terme qu’un objectif : remettre le PC au centre du salon. L’idée consiste finalement à proposer une base solide, sobre, ouverte et puissante sur laquelle vient se greffer les projets d’autres constructeurs de renom, débarqués tout droit de l’univers PC, comme NVIDIA, Xi3 ou Alienware.

A ce propos, Xi3 vient d’ailleurs d’annoncer lors du Consumer Electronic Show 2013 (CES) la Piston, sa console/mini-PC au design très compact financée par Valve. Inspirée de la gamme X7A Performance proposée à un prix public oscillant aux alentours de 1000 $, la machine de Xi3 semble prometteuse sur le papier même si l’optique d’une commercialisation à un tarif proche de celle des X7A aurait du mal à en faire une concurrente directe des consoles de salon grand public actuelles.

Egalement le projet Shield de NVIDIA, dont nous reparlerons plus loin, et sur laquelle collabore Valve pourrait être une autre des premières expressions concrètes du concept Steam Box. En voilà une stratégie intéressante déjà très suivie par les constructeurs et qui n’est pas sans rappeler de nombreux points communs avec celle de Google et de son système Android, qu’on ne prend même plus la peine de présenter aujourd’hui.

Ouya, GameStick : les consoles de salon issues du financement participatif

Ouya, la console Android free to playLa Ouya est le premier projet de console de jeu vidéo basé sur une technologie libre (elle tourne sous Android) et rendu possible grâce au mécanisme du financement participatif. Autre argument vanté par la société en charge du projet, la console de salon sera 100% dédiée au free to play, ce modèle de consommation en plein essor qui permet au joueur d’accéder à du jeu vidéo gratuit. Offre qu’il pourra ensuite faire évoluer par exemple via des « upgrades » disponibles sous forme de micro-paiements, comme on le voit de plus en plus souvent aujourd’hui dans les jeux vidéo connectés qui regorgent de contenus additionnels téléchargeables.

Alors que la Ouya n’est pas encore commercialisée, sa principale concurrente est déjà annoncée : la GameStick qui tournera aussi sous le système Android et a réussi la prouesse de réunir en seulement quelques jours les 100 000 $ nécessaires à son financement, toujours via la plateforme de financement participatif Kickstarter (à l’heure où nous vous parlons, la barre symbolique des 400 000 $ de fonds réunis est sur le point d’être atteinte !)

UnU, Edge, Shield, GamePad : les nouveaux projets inscrits dans l’ère de la tablette numérique

UnUL’UnU de Snakebyte est un dispositif « all-in-one » intégrant les fonctionnalités de tablette sous Android, une console et une Smart TV. Seuls les jeux disponibles sur le Google Play seront jouables. Quelques accessoires intéressants sont déjà prévus pour venir compléter le dispositif, notamment une télécommande à reconnaissance gestuelle et un clavier sans fil.

De son côté, le Edge de Razer (anciennement projet Fiona), dont la commercialisation pour le premier trimestre 2013 vient d’être annoncée lors du CES, sera bien une tablette/console pensée pour les joueurs. Sous Windows 8, la « bête de course » sera déclinée en deux versions : une « standard » embarquant un processeur Intel Core i5, une carte graphique NVIDIA GT640M LE et 4 Go de RAM, et une « pro » fournissant un processeur Intel Core i7, 8 Go de RAM et une capacité de stockage en SSD quatre fois supérieure (on passe de 64 Go à 256 Go).

Razer Edge

Les deux modèles seront basés sur une architecture x86 et la version « pro » sera accompagnée d’une manette de jeu en bundle. Pouvant se coupler à une station d’accueil pourvue de trois ports USB 2.0, un port HDMI 1.4, une entrée micro et une entrée stéréo, la tablette pourra se transformer en console portable. Il suffira pour cela de lui greffer une simple manette de jeu intégrant deux sticks analogiques et un système de vibration.

Très modulable, la Edge pourra également être associée à un dock clavier qui en plus de lui donner un aspect de PC portable, lui permettra d’accueillir une batterie supplémentaire pour doubler son autonomie : une vraie tablette polymorphe par excellence !

Shield Nvidia

Passons maintenant au projet Shield de NVIDIA dont l’un des points forts réside dans l’intégration de la fonctionnalité Wi-Fi. Cette dernière lui permettra d’accepter tous types de jeux y compris les « non Android » (la console tournera sous la version Jelly Bean 4.2). Par quel miracle ? C’est simple : le flux vidéo transféré par le Wi-Fi, la console pourra afficher en simultané les images calculées par un PC embarquant une carte GTX. Prévue pour la seconde partie de l’année 2013, le dispositif se présente comme un écran 720p de 5 pouces greffé sur une manette de jeu similaire à celle de la PS3 : deux sticks analogiques, une croix multidirectionnelle, quatre boutons A/B/X/Y, quatre autres boutons d’options au centre ainsi que quatre gâchettes à l’arrière pour une expérience utilisateur complète. La console embarquera la nouvelle puce Tegra 4 de NVIDIA, annoncée comme plus économe en énergie et dérivée d’un CPU quatre cœurs ARM Cortex A15.

Archos GamePadN’oublions pas d’ajouter à ces projets le GamePad de la société française Archos, déjà disponible pour quelques 150 €. Au design assez proche d’une PS Vita, le GamePad se présente sous la forme d’un écran 7 pouces en 1024x600 prolongé à ses extrémités d’une série de contrôles physiques : pad analogiques et boutons que l’on trouve habituellement sur ce type de produits… on en compte 16 au total. La machine est également pourvue d’un processeur Dual-core A9 cadencé à 1.6 GHz et d’une mémoire vive de 1 Go qui permet de faire tourner sans encombre un système basé sur Android. Bien que moins puissante que ses concurrents, le GamePad d’Archos offre néanmoins une expérience de jeu intéressante et fournit un accès complet au catalogue d’applications de la boutique Google.

Jeu vidéo en 2013 : vers la grande mutation annoncée du free to play ?

Parmi tous ces projets, on constate une diversification de l’offre qui devrait de façon générale bénéficier au consommateur. L’entrée de nouveaux acteurs issus du monde du libre voit d’une part l’influence de Google croître davantage de jour en jour, grâce au succès désormais incontestable de son système Android, et devrait permettre d’autre part de démocratiser le modèle en plein « boom » du free to play. Ce dernier parviendra-t-il d’ailleurs à s’imposer au point de rendre le monopole de la tryptique Nintendo-Sony-Microsoft et sa culture du jeu vidéo « propriétaire » caduques ? En parallèle, l’offre des contenus additionnels via les micro-paiements pourrait bien se généraliser encore davantage et devenir une source de rémunération privilégiée pour les éditeurs et développeurs.

La tablette tactile conçue spécifiquement pour accueillir les jeux vidéo a également le vent en poupe et de nombreux constructeurs semblent définitivement convaincus du potentiel d’un tel support. Après l’essor du marché des applications et jeux mobiles lié au développement fulgurant du marché des smartphones (croissance en volume de + 45% en 2012, d’après l’institut IDC), la tablette tactile multifonction - pensée comme le nouveau couteau-suisse multimédia - semble aujourd’hui incarner le parfait compromis entre les besoins de puissance et de mobilité des consommateurs.

Le marché du jeu vidéo évolue et 2013 semble belle et bien être une année charnière dans l’établissement d’une nouvelle répartition des forces en présence : l’offre devient pléthorique et les modèles de consommation du loisir vidéoludique sont en plein changement… pour le meilleur ou pour le pire ?

Sources :

http://www.e3expo.com/

http://majornelson.com/2013/01/02/countdown-to-e3-2013/

http://www.jeuxvideo.com/news/2013/00063414-la-ps4-sera-bien-presentee-a-l-e3.htm

http://www.cnetfrance.fr/news/ces-2013-le-xi3-piston-est-une-premiere-version-de-la-steam-box-de-valve-39786129.htm

http://www.gamekult.com/actu/steam-box-ce-que-prepare-valve-A106788.html

http://www.ouya.tv/

http://www.gamestick.tv/

http://www.journaldugeek.com/2013/01/09/snakebyte-presente-unu-son-dispositif-all-in-one-pour-la-tv/

http://www.01net.com/editorial/583867/ces-2013-razer-degaine-la-edge-une-tablette-windows-8-pour-joueur/

http://www.lesnumeriques.com/console-de-jeu/nvidia-project-shield-p15178/console-portable-nvidia-shield-prise-en-main-par-hardware-fr-n27735.html

http://www.archos.com/products/gamepad/index.html?country=fr&lang=fr

Partager l'article sur les réseaux sociaux
Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Dernières news jeux vidéo

  • 1

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

En savoir plus