OuyaProjet indépendant rendu possible grâce au financement participatif, la console de jeu vidéo Ouya s’apprête à voir le jour au début de l’année 2013. Au programme : des jeux 100% free-to-play tournant sur Android, le tout pour la modique somme annoncée de 99$ !

OUYA : le projet record pour Kickstarter !

OUYA, c’est d’abord un projet lancé en 2012 par Julie Uhrman sur la plateforme de financement participatif Kickstarter. Le 9 août, soit tout juste un mois après sa mise en ligne, le projet réunissait les 950 000 $ nécessaires à sa mise en œuvre ! Mieux que ça : le projet a attiré jusqu’à aujourd’hui plus de 63 000 backers, ces personnes ayant contribué à donner une somme d’argent allant de quelques dollars à plusieurs milliers pour participer au projet. Et ce n’est pas tout, accrochez-vous bien : la OUYA culmine désormais sur Kickstarter à plus de 8 500 000 $ de fonds réunis, un record pour la plateforme ! Une incroyable performance qui montre sans aucun doute l’ampleur de l’attente d’une console free-to-play pour concurrencer le marché des technologies propriétaires actuelles, trusté par les géants Nintendo, Sony et Microsoft.

Open-source à la clé et console tournée vers l'avenir

A l’heure où tous les regards sont portés sur la Wii U, la dernière-née de Nintendo, le jeu vidéo s’apprête donc à vivre un tournant historique avec l’entrée prochaine sur le marché d’une console de jeu basée sur une technologie open-source. Julie Uhrman, fondatrice et présidente de OUYA, forte de ses nombreuses expériences dans le jeu vidéo chez Vivendi Universal, IGN et GameFly entre autres, s’est associée avec le designer de renom Yves Behar, récemment récompensé pour sa Jambox, pour construire ce projet de console ouverte résolument tourné vers l’avenir. A noter la présence dans l’équipe en tant que conseiller d’Ed Fries, cofondateur du projet Xbox chez Microsoft dont il a été employé pendant dix-huit ans.

A la différence des technologies propriétaires qui nécessitent souvent des démarches lourdes et coûteuses à l’entrée pour les développeurs, il vous suffit ici de demander un simple kit à 800 $, comprenant une console, deux contrôleurs ainsi que l’ODK (OUYA Development Kit) et c’est tout. Tout développeur habitué à travailler sous Android peut donc créer un jeu facilement sans avoir à s’approprier une nouvelle technologie obscure. Outre de nombreux titres novateurs attendus sur la console, la OUYA peut d’ores-et-déjà se targuer d’accueillir l’annonce de quelques poids lourds du jeu vidéo avec la confirmation par Square Enix d’un Final Fantasy III et le portage du célèbre Minecraft par le studio suédois Mojang.

Côté Hardware, la OUYA se défend !

Enfin, pour finir de vous mettre l’eau à la bouche, voici les spécifications de la machine telles qu’annoncées sur le site du constructeur :

  •     Processeur quatre coeurs Tegra3
  •     1 Go de RAM
  •     Mémoire de stockage flash d’une capacité de 8 Go
  •     Sortie TV HDMI qui supporte les hautes résolutions en 1080p HD
  •     Connectivité WiFi 802.11 b/g/n et Bluetooth LE 4.0
  •     Port USB 2.0 et une sortie Ethernet
  •     Manette sans fil pourvu de 2 sticks analogiques, d’un pad directionnel, de 8 boutons d’action et un écran tactile
  •     Système d’exploitation Android 4.0 Jelly Bean

Disponible dès aujourd’hui en précommande sur son site officiel, la OUYA devrait voir le jour en mars 2013 !

Manette Ouya

Sources :

http://www.ouya.tv/

https://www.facebook.com/ouyas

http://www.ouyafrance.com/

Partager l'article sur les réseaux sociaux
Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Dernières news jeux vidéo

  • 1

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

En savoir plus