Tintin au cinémaComment Tintin, petit reporter belge affublé d'un fox-terrier à poil dur du nom de Milou est-il devenu un héros mythique de la bande-dessinée, au point de pousser des grands noms d'Hollywood à vouloir en faire un blockbuster révolutionnaire ? Voici le parcours cinématographique et télévisuel du célèbre Tintin !

Reporter de père en fils

Il est sans doute inutile de le préciser, tant Tintin est connu, mais il est bon de rappeler que le reporter est né de l'imagination de Georges Prosper Rémi, plus connu sous le pseudonyme de Hergé, alors reporter au quotidien Le Vingtième Siècle. C'est donc en 1929 que Hergé inventa le personnage de Tintin pour Le Petit Vingtième (supplément du journal destinée aux plus jeunes) avec Tintin au Pays des Soviets. D'emblée, Hergé impose sa patte: un humour de répétition, des gags poilants, une "seconde" lecture pour les plus grands, un rapprochement envers le protagoniste... Inutile donc d'ajouter que Tintin devint vite une véritable "star", qui accumule encore de nos jours les fans.

Un succès garanti

Mais Tintin n'était encore qu'à ses débuts. Ce fut en poursuivant les aventures du jeune reporter qu'Hergé fit de son personnage fétiche un véritable raz-de-marée. Au total, nous comptons vingt-quatre albums (sans compter l'inachevé Tintin et l'Alph-Art, Hergé étant décédé durant sa création, en 1983) où s'enchaînent les personnages cultes (le capitaine Archibald Haddock, le professeur Tryphon Tournesol, Dupont et Dupond, Bianca Castafiore...), des histoires approfondies, fabuleuses et souvent en avance sur leur temps (je pense notament à Objectif Lune et On a marché sur la Lune), un humour de plus en plus cocasse... Bref, Tintin est synonyme de succès au fil des épisodes. Pour preuve, ses aventures ont été traduites dans cinquante langues et vendues dans le monde à plus de deux cents millions d'exemplaires (quatre millions en Chine, par exemple). Mais tout cela reste dans le domaine de la bande-dessinée. En effet, le reporter s'est également fait connaître dans d'autres domaines culturels.

Un personnage charismatique pour le cinéma

Outre les jeux vidéo, les figurines et autres produits dérivés, Tintin a plusieurs fois tenté de se faire une place dans le monde du septième art. La première tentative fut Tintin et le Mystère de la Toison d'Or, réalisé par Jean-Jacques Vierne en 1961. Un film qui entraîna une suite, Tintin et les Oranges Bleues, dirigée par Philippe Condroyer en 1965. Deux adaptations audacieuses car elles proposent un scénario unique (non écrit par Hergé) et restitue (à voir...) l'esprit de la bande-dessinée. Ayant tout de même divisé les fans, ces films ont permis de prouver qu'un acteur pouvait bien endosser le rôle du jeune reporter, en la personne de Jean-Pierre Talbot. Mais par la suite, c'est dans le domaine du dessin animé que s'aventure Tintin avec l'adaptation de Tintin et le Temple du Soleil (1969) et l'original Tintin et le Lac aux Requins (1972). Dès lors, le reporter disparaît du cinéma avant de réapparaître à la télévision dans la série animée Les Aventures de Tintin (à ne pas confondre avec Les Aventures de Tintin, d'après Hergé, autre série créée en 1960),  créée pour FR3 en 1991 et diffusée en 1992. Le principes: 18 épisodes de 45 minutes et trois de 24 minutes, reprenant chacun un album (à part Tintin aux Pays des Soviets et Tintin au Congo). Véritable succès au point d'obtenir le 7 d'or en 1993.

        

Hollywood entre en scène

Tintin le secret de la LicorneAu final, vu la célébrité du personnage, il n'est pas si étonnant de voir Hollywood s'y intéresser. Le projet naquit dans les années 1980, quand Steven Spielberg s'aperçoit d'une critique comparant le personnage d'Indiana Jones (au moment de Les Aventuriers de l'Arche Perdue) à Tintin. Dès lors, le cinéaste se documente sur ce héros, au point de l'apprécier et de vouloir contacter Hergé, pour en obtenir les droits d'adaptation. Ce dernier perdant la vie, c'est son épouse, Fanny Rémi, qui entame les droits pour Spielberg, jugé par Hergé comme étant le meilleur réalisateur possible pour adapter Tintin à l'écran. Un projet tardif (la production ne démarrant qu'en 2009), Spielberg s'associe à un autre génie de la réalisation, Peter Jackson (Le Seigneur des Anneaux, King Kong). Une association prometteuse qui va entraîner le fait que leur Tintin (adaption des albums Le Crabe aux Pinces d'Or et Le Secret de la Licorne) sera tourné en motion capture (comme Le Pôle Express, La Légende de Beowulf ou encore Le Drôle de Noël de Scrooge), avec un casting composé de Jamie Bell (Tintin), Andy Serkis (Haddock), Daniel Craig (Sakharine), Gad Elmaleh (Omar Ben Salaad), Simon Pegg et Nick Frost (les Dupondt) entre autre. De plus, le film se voit offrir la collaboration des habitués de Steven Spielberg (Kathleen Kennedy à la production, John Williams à la musique, Michael Kahn au montage et Janusz Kaminski à la photographie). Voici la bande-annonce de ce film attendu :

Reste à savoir si le film (qui sort le 26 octobre 2011) sera à la hauteur des espérances des fans de Spielberg et surtout de Tintin. Mais si le film fonctionne, la trilogie annoncée se mettra en place, avec un second opus cette fois-ci réalisé par Peter Jackson qui, selon les rumeurs et l'aveu du réalisateur, adapterait Les 7 Boules de Cristal et Le Temple du Soleil, avec une petite partie pour Le Trésor de Rackham le Rouge dans Les Aventures de Tintin : le Temple du Soleil. Il nous reste plus qu'à attendre le verdict à la sortie du film pour voir si Tintin a toujours autant la cote dans le monde et au cinéma.

Sources :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Tintin

http://www.excessif.com/cinema/actu-cinema/tintin-4572983-760.html

Partager l'article sur les réseaux sociaux
Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Derniers dossiers cinéma

  • 1

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.