Doug Liman, a qui l'on doit des films comme La Mémoire dans la peau (2002), Mr. & Mrs. Smith (2005) ou encore Jumper (2008) est familier des productions d'action/science-fiction. Le réalisateur américain nous livre aujourd'hui sa dernière superproduction en date : Edge of Tomorrow, avec comme têtes d'affiche Tom Cruise et Emily Blunt. Voilà qui s'annonce prometteur !

Edge of Tomorrow est l'adaptation du roman japonais All You Need Is Kill (2004) de Hiroshi Sakurazaka : la Terre est envahie par des extra-terrestres belliqueux appelés Mimics. Alors que l'humanité est menacée et que les Mimics gagnent du terrain, une nouvelle recrue du nom de Keiji Kiriya (William Cage dans le film) rejoint l'armée de défense des États et se trouve coincé dans une boucle temporelle, contraint de revivre incessamment jusqu'à ce que mort s'en suive la même scène de combat.

Edge of Tomorrow ou l'histoire de Tom Cruise coincé dans une boucle temporelle infinie

Dès les premières minutes de Edge of Tomorrow, le spectateur plonge de plein pied dans l'action : le commandant William Cage, incarné par Tom Cruise, est envoyé au front sans explications alors qu'il n'a jamais combattu de sa vie. Se retrouvant dans un camp d'entraînement sur une base avancée à quelques heures d'un débarquement sur les plages françaises, Cage goutte aux joies de l'armée de terrain et se retrouve enrôlé de force au sein d'un régiment de têtes brûlées. S'ensuit un débarquement qui se révèle être un guet-apens et une véritable boucherie. Cage meurt en quelques minutes après que son équipe ait été anéantie par l'ennemi. Ce qu'il ignore c'est qu'en mourant, son sang s'est mélangé avec celui d'un Mimic particulier appelé Mimic Alpha capable de contrôler le temps... Voilà donc notre ami Tom Cruise plongé dans une boucle temporelle infinie : notre héros se réveille au même moment que la veille dans le camp d'entraînement de la base avancée, à quelques heures avant l'assaut.

William Cage (Tom Cruise) contre les Mimics : sus à l'Oméga !

Et c'est précisément là que le film devient intéressant : de recrue maladroite, Cage devient une vraie bête de combat, en expérimentant une multitude de scénarios possibles pour tenter de changer le cours des évènements. En effet, à chaque faux pas, Cage meurt et recommence au début de la boucle temporelle. Il parvient à sauver le soldat modèle incarné par Emily Blunt, surnommée « L'ange de Verdun » pour ses exploits face aux Mimics. Trouvant ainsi une alliée qui lui aide à comprendre le mécanisme de boucle temporelle et de s'entraîner au combat, Cage entreprend de se rapprocher peu à peu de la seule issue possible et salut pour l'humanité : la destruction de l'Oméga, sorte de complément organique extra-terrestre aux redoutables Mimics Alpha.

Grande satisfaction pour Edge of Tomorrow dont le rythme de l'action ne faiblit pas une seule seconde : les Mimics sont bien réalisés et dégagent cette impression de supériorité rendant jouissif la progression de Cage sur le terrain. Le concept de la boucle temporelle au cinéma n'est pourtant pas nouveau mais Doug Liman parvient avec brio à s'extirper des stéréotypes du genre, introduisant même des situations drôles tout du long. On pense par exemple aux nombreux essais ratés de Cage (comme cette scène où il tente de faire une roulade sous un camion en marche) ou au contraire aux situations cocasses où Cage anticipe toutes les réactions des gros bras de son régiment (je pense à la scène mémorable où il se bât contre un de ses équipiers les yeux fermés). Edge of Tomorrow est sans conteste le film d'action/SF du moment : à ne pas rater !

Partager l'article sur les réseaux sociaux
Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Dernières critiques de film

  • 1

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

En savoir plus