Sean Connery incarne James Bond pour la première fois au cinémaPremier épisode d’une des plus longues sagas du cinéma d'espionnage et d’action, James Bond 007 contre le Dr. No place l’acteur Sean Connery sous les feux de la rampe.

En pleine période de guerre froide, le public y découvre le personnage de Ian Flemming pour la première fois porté au cinéma par le réalisateur Terence Young. Au programme : la classe légendaire du personnage, un flegme britannique à toute épreuve, de l’action à gogo et une charmante Ursula Andress pour la touche féminine. Il n’en fallait pas moins pour lancer de la meilleure des façon ce qui deviendra par la suite la franchise du cinéma d’action la plus célèbre et lucrative de tous les temps.

James Bond 007 contre le Dr. No : un film réalisé par Terence Young en 1962

Titre VO : DR. No

Budget / Recettes mondiales : 1 100 000 $ / 59 567 035 $

Interprète de James Bond : Sean Connery

Méchant : Joseph Wiseman (Dr. No)

James Bond Girl : Ursula Andress (Honey Ryder)

Les charmes de la Jamaïque et Ursula Andress en première James Bond Girl

Honey (Ursula Andress) rencontre James Bond (Sean Connery)

Pour sa première sortie sur grand écran, le pitch du film est on ne peut plus simple : l’agent 007 est chargé d’enquêter sur l’assassinat de l'agent des services secrets britanniques Strangways, en Jamaïque. Le crime semble avoir été perpétré par un certain Docteur Julius No, scientifique chinois vivant retranché sur l'île de Crab Key et sur laquelle il effectue de mystérieuses recherches... James Bond se rend à l'endroit indiqué et rencontre la charmante Honey Rider, une pêcheuse de coquillages en bikini blanc (incarnée par l'actrice Ursula Andress) mais aussi le danger en tombant nez à nez avec un char blindé déguisé en dragon et équipé d’un lance-flamme mortel, engin de guerre qui viendra à bout de son ami Quarell. Capturé et enfermé dans une prison, Bond parviendra finalement à s’échapper par les tuyaux de ventilation, délivrer sa compagne et faire exploser l’île : simple, rapide et efficace !

L'adaptation cinématographique de James Bond contre Dr. No reste assez fidèle au livre de Ian Flemming a l'exception de l'appartenance du Docteur Julius No au Spectre, du professeur Dent (informateur au service du Dr. Julius No) et de l'intrigue autour des fusées.

L'accessoire : du Beretta au Walther PPK

James Bond opte pour son premier Walther PPK au cinéma, après avoir eu quelques déboires avec son traditionnel pistolet Beretta.

La Sunbeam Alpine remplace l'Aston Martin

James Bond sillonne les routes au volant de sa belle Sunbeam Alpine. 

James Bond au volant d'un Sunbeam Alpine

La citation

« Surveillez-le qu'il ne s'échappe pas ! » (Bond à propos d'un cadavre sur la banquette arrière).

L’anecdote : Dana, la femme de Broccoli, repère Sean Connery

Sean Connery fut repéré pour le rôle de James Bond en premier par Dana, la femme de Cubby Broccoli, après l’avoir vu dans le film Darby O’Gill and the Little People.

En images : Honey (Ursula Andress), Bond et le Docteur No

L'avis de la rédaction

Revoir le tout premier James Bond plus de 50 ans après sa sortie génère le même type de sensation que lorsqu'on se refait la première saga Star Wars ou le tout premier Indiana Jones : dès qu'on insère la galette dans le lecteur, on sait qu'on ne sera pas vraiment impartial sur la critique, tant l'émotion est palpable. Grâce aux progrès des technologies, je vous conseille vivement de revoir ce James Bond contre Dr. No dans sa version blu-ray car l'image d'époque restaurée est simplement bluffante. On n'a plus l'impression de revoir un film tourné dans les années 60 mais un film sur les années 60. A méditer... :) Quant à l'histoire, elle est des plus classiques pour un opus James bondien et ne déçoit pas même si la confrontation Bond - Dr No est réglée bien trop rapidement pour les cinéphiles modernes que nous sommes : le combat final se déroule sans rebondissement et on a presque l'impression que la mort ridicule du docteur s'apparente plus à un suicide. Enfin, l'élément clé du film restera sans conteste la célèbre musique Under the Mango Three. Une chanson qui vous marquera l'esprit autant par sa légereté et son exotisme : John Barry et Diana Coupland on fait un excellent job sur ce point.

La musique du film

John Barry et son orchestre pour le thème qui sera repris tout au long de la saga, Diana Coupland pour le titre d’ouverture Under the Mango Three.

La bande-annonce de James Bond contre Dr. No

Partager l'article sur les réseaux sociaux
Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Tout savoir sur la saga James Bond

  • James Bond 007 par Daniel Craig James Bond : la saga 007

    James Bond, agent secret au nom de code 007, est un personnage de fiction emblématique du cinéma d'action. Créé en

  • 1

Les films de la saga James Bond

  • 1

Toutes les news sur James Bond

  • 1

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

En savoir plus