Time OutJustin Timberlake à l'affiche dans une fiction réalisée par le papa de Bienvenue à Gattaca, voilà qui nous fait tendre l'oreille. Si l'on ajoute à cela un univers futuriste mêlant avancées génétiques, immortalité et une population "ghettoïsée" contrôlée par une élite immorale, on obtient Time Out, un de ces films qui sait enflammer les conversations philosophiques d'après ciné avec brio.

Time Out réalisé par Andrew Niccol, sortie le 23 novembre 2011

L'inégalité des classes poussée dans sa vision la plus extrême

Dans un futur proche, les humains génétiquement reprogrammés à la naissance cessent de vieillir à 25 ans. Alors que les plus fortunés jouissent de milliers d'années d'existence, les plus pauvres vivent au jour le jour, travaillent, empruntent et volent pour quelques heures de vie supplémentaires. Will Salas (Justin Timberlake) est un jeune ouvrier et décide de renverser ce système injuste. Accusé à tort de meurtre, il va prendre la fuite avec une otage issue de la haute société : la belle Sylvia Weis (Amanda Seyfried). Poursuivis par le garde temps Raymond Leon (Cillian Murphy), nos deux alliés n'auront alors plus une seconde à perdre pour s'en sortir...

Acheter du temps pour continuer de vivre

Jouant au Robin des Bois des temps moderne (ou plus exactement des temps futurs), Justin Timberlake ne surjoue pas et démontre ses talents d'acteurs. Tout au long du film, le spectateur est happé par un scénario bien ficelé et très travaillé. D'entrée nous sommes immergé dans le quotidien éprouvant d'ouvriers qui se lèvent chaque matin avec pas plus de 24 heures de vie à leur crédit. A partir de ce moment, Andrew Niccol parvient à incruster profondément en nous cette angoisse permanente faite de l'idée que chacun peut mourir au moindre imprévu. Le concept du "chaque seconde compte" n'aura jamais été aussi empreint de réalité au cinéma.

En effet, Andrew Niccol sait très bien jouer avec les nerfs du spectateur. Sans en dévoiler trop, on pense notamment à une partie de poker sans limite où chaque joueur mise tout ou partie de sa vie, des scènes de bras de fer jusqu'à la mort d'un des participants, ou encore cette scène où Rachel, la mère de Will n'a plus qu'une heure et demie au "compteur" et que le chauffeur de bus ayant augmenté ses tarifs lui propose de courir vers sa destination à plus de deux heures de trajet... Vous l'aurez compris, tous les éléments du film nous font ressentir cette "pression du temps" à la fois terrible et excitante : une totale réussite !

Amanda Seyfried, qui joue la partenaire de charme du héros, incarne une jolie femme de la haute bourgeoisie, fortunée à la recherche d'une vie excitante que l'immortalité ne lui permet pas d'avoir. Sa rencontre avec Will Salas va définitivement changer son regard sur le monde et la valeur des choses. L'histoire d'amour qui découle de la rencontre des deux personnages peut paraître stéréotypée sur le papier et, certes, elle l'est d'une certaine manière (le jeune homme pauvre courageux qui rencontre la belle princesse innocente) mais l'actrice sait y faire pour nous faire rire et le décalage de certaines situations (que nous vous laissons découvrir) prête à sourire. En quelques mots : son charme fonctionne et produit l'effet escompté.

Enfin on reconnaîtra un certain nombre d'acteurs secondaires mais non moins importants dans l'histoire qui jouent très juste : on peut par exemple citer Cillian Murphy (The Dark Knight Le Chevalier Noir, Tron l'héritage, Inception) incarnant un garde temps (sorte de policier du futur chargé de veiller à la bonne circulation du temps) ou encore Alex Pettyfer (Numéro Quatre, Sortilège) dans le rôle du chef de bande de voyous du ghetto.

Pas de 10/10 car ce serait un peu prétentieux, en revanche un 9 bien mérité pour ce chef d'oeuvre du cinéma. Très hollywoodien certes mais j'avoue ne pas avoir autant été transporté par un concept futuriste depuis Le Cinquième Elément, Matrix ou Minority Report. Même l'histoire d'amour, bien qu'inévitable dans le genre, demeure touchante. On ne ressort pas de Time Out indemne, on vous aura prévenus !

Partager l'article sur les réseaux sociaux
Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Dernières critiques de film

  • 1

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

En savoir plus